Programmation Festival Off 2022 

Nous invitons toute personne handicapée désireuse d'assister à un spectacle à nous contacter afin que nous puissions l'accompagner dans les meilleures conditions.
ATTENTION : seul le spectacle Darius accepte la carte bleue. Merci de prévoir chèque ou espèces.

 du 7 au 30 Juillet (relâche 12,19,26) 

 11h

unenuitdete1942_2021_artsanpo_20. (1).jpg

  Une nuit d'été 1942,  
  La Rafle du Vel d'Hiv  

Le spectacle « Une nuit d’été 1942 » a été écrit par Sébastien Pichereau d’après quelques nouvelles du recueil de Philippe Lipchitz intitulé « Nuit de Juillet ». Portraits croisés. Destins croisés. Fictifs mais inspirés
de faits réels.

Plongée dans l’histoire de Juifs parisiens mais aussi de Français au cours de la nuit qui a précédé la Rafle du Vel d’Hiv le 16 juillet 1942.
Un spectacle produit et donné par
la Cie Résonance(s) et qui prend un sens particulier actuellement en raison de la conjoncture internationale et de la 80e commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv.

Mise en scène : Thibault GUILLOCHER  Jeu : Julia TIEC et Sébastien ORY 

 du 7 au 30 Juillet (relâche 12,19,26) 

13h

Unknown.png

  Les Fils d'Antigone  
  de Michèle Benhaim  

« Les Fils d’Antigone » revisite, à la lumière du drame contemporain des MNA, les Mineurs Non Accompagnés, jeunes migrants, pour certains, gisant au fond de la Méditerranée, le mythe tragique d’Antigone, figure même de l’éthique humaine.


Adolescente, Antigone se met en tête de sauver les adolescents et d’enterrer les bribes d’objets ayant appartenu à ceux qui n’ont pu voir leur traversée aboutir.

Peu à peu, elle va s’ « auto-revendiquer » comme personnage tragique, à la fois consciente de sa propre dimension mythique et de la nécessité de sa lutte. 

 

« Les Fils d’Antigone » se veut être un témoignage d’une tragédie contemporaine où des enfants se noient mais où, également, des gens résistent, traversés des passions humaines, incandescentes depuis la nuit des temps, l’amour, à élever, et la haine, à combattre.

Mise en scène : Michèle BENHAIM

Jeu : Solène CASTETS, Camille GIRAUDIN, Alexis POTTIER

Violoncelle : Noémie Trotobas

 du 7 au 30 Juillet (relâche 12,19,26) 

 15h

affiche_recto_beaudelaireRVB.png

  BAUDELAIRE  
  BEETHOVEN  

1864, Baudelaire exilé en Belgique confie à sa mère ses tourments. Terrorisé à l’idée de rentrer à Paris où ses créanciers le harcèlent, il ne désespère pourtant pas de revenir « glorieusement »
dans la capitale.

A travers un spectacle singulier, qui mêle aux mots les sonates de Beethoven, la sensibilité des spectateurs explore la réalité crue de

sa vie et la puissance de son génie créateur.

 

Entre confidences, évasions poétiques et musicales, nous pénétrons l’intimité d’une homme tourmenté et affaibli dont le travail acharné n’aura eu cesse de ronger l’essence même de son être. 

Un moment hors du temps qui fait ressurgir l’âme du poète.

Mise en scène et interprétation : Isabelle KRAUSS

Pianiste-Concertiste : Elodie SABLIER

 du 7 au 30 Juillet (relâche 12,19,26) 

 17h15

Capture d’écran 2022-04-22 à 10.36.32.png

  Une Reine en Exil  

Une Reine en Exil nous entraine dans une vie rêvée de Pina Bausch. 

La Chorégraphe a toujours travaillé sur l’humain. Ici, le texte joue
sur l'absence où la parole et le mouvement sont fantomatiques, transparents, éphémères.
On est donc Philippine Bausch, et on ne l’est pas. Il n’y a rien là qui soit autobiographique, et, à la vérité, rien non plus qui ne le soit pas.

 

Pina Bausch est morte soudainement, le 30 juin 2009, d’un cancer généralisé dont elle ignorait être atteinte. Elle part en pleine
lumière, en pleines répétitions.
"Une Reine en exil" est dans l’instant de ce brutal départ, et,

au-delà, dans son irréparable vide. 

 

Sur scène, à corps perdu, la Reine est immobile, au centre

des choses. 

Une reine exilée, enfermée dans la cage des souvenirs d’enfance, de voyages, elle danse et danse encore.

Mise en scène : Gûnther LESCHNIK

Jeu : Sophie MILLON

 du 7 au 30 Juillet (relâche 12,19,26) 

19h

thumbnail_photo c+f darius.jpg

  DARIUS  
  de Jean-Benoît Patricot  

Une rencontre inattendue entre une mère hors du commun et un grand parfumeur. Un défi qui va changer leur existence à jamais. 

 

Claire engage Paul, un célèbre créateur de parfum, pour une mission presque impossible : permettre à son fils Darius, d'assouvir sa passion pour les voyages alors qu'il lui est impossible de se déplacer. S'aidant des lieux et des êtres aimés par Darius, ils vont trouver une voie inattendue, grâce à ce sentiment frêle et vivace, immatériel et persistant, le parfum. 

Les 2 comédiens nous embarquent dans une aventure extraordinaire,  portée par l'émotion des parfums. 

Mise en scène : André NERMAN

Jeu : Catherine AYMERIE et François COGNARD

 du 7 au 30 Juillet (relâche 12,19,26) 

21h

thumbnail_visuel off avignon 22 une nuit 2.jpg

  Une Nuit à Gorée  

Éric, la quarantaine, raciste et violent se retrouve astreint à des consultations chez une psychologue après avoir déclenché une rixe. Désemparée face à son client, elle tente de rétablir la part d’humanité qui sommeille en lui avec une méthode peu conventionnelle :

les présages d’une voyante…

Du cabinet de consultation à la caravane occulte, Éric atterrit malgré lui en Terre d’Afrique. A sa grande surprise les prédictions de la voyante commencent à se réaliser. Après avoir reçu un coup à la tête, il reprend conscience dans la maison des esclaves sur l’île de Gorée au large de Dakar. A ses côtés, Ramata, le fantôme d’une esclave du 17ème siècle.

 

Une Nuit à Gorée raconte deux âmes perdues, qui 

cherchent le chemin vers l’amour et la liberté.